Alter Egales
Le réseau mixité
du groupe Caisse des Dépôts

Alter Egales, un maillon pour créer du lien et soutenir la solidarité

Dans cette interview, Virginie Chapron du Jeu, présidente d’Alter Egales, observe les changements induits par la crise au niveau de l’égalité femmes-hommes. Le réseau est un maillon pour créer du lien, donner du sens et soutenir la solidarité, au sein du Groupe.

Cette crise, sans précédent, bouscule nos repères. Quel changement avez-vous pu observer au niveau de l’égalité femmes-hommes. Quelles évolutions vous semblent indispensables ?

Cette crise, sans précédent, fait prendre conscience du rôle clé des femmes, au cœur de notre société. Néanmoins, elle révèle trop souvent aussi des fragilités, que ce soit dans la sphère privée ou dans la sphère professionnelle.
C’est au quotidien que nous avons tous constaté le rôle central des soignants, femmes et hommes admirables, soutenus chaque soir par nos applaudissements. Nous savons que les métiers de la santé, du « care », sont à dominante féminine et leur mobilisation a été essentielle dans cette période (90% des aides-soignantes, 87% des infirmières). Ces femmes dédiées au soin, au soutien de l’humain, sont et restent en première ligne et doivent être reconnues dans leurs représentations multiples. Je pense aussi bien aux chercheuses, enseignantes qu’aux infirmières et aux aides dans les EHPADs. Et aussi beaucoup d’autres qui sont restées sur le terrain dans les commerces et les services de proximité pour assurer notre quotidien. Une solidarité incroyable et un grand hommage à leur rendre !
Malheureusement, la crise a révélé des faces plus sombres. Le confinement a ravivé plus fortement la question des violences conjugales faites aux femmes, mais aussi aux enfants. Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a instauré un dispositif pour apporter un soutien concret et efficace durant le confinement. Sujet vital qui constitue une urgence pour notre société.
D’autre part, de nombreux témoignages ont sensibilisé sur l’augmentation de la charge mentale des femmes liée à la parentalité, dans la crise. Même si des dernières enquêtes (1) ne constatent pas de signe de dégradation significative, il est certain que les femmes ont été davantage mobilisées par les jeunes enfants pendant le confinement et qu’elles ont continué à assurer la plus grande partie du travail domestique et du soin des enfants. Cette situation constitue toujours un point de déséquilibre fort au regard de l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des ménages.
Alter Egales a voulu être présent et témoigner quotidiennement, sur ses réseaux sociaux, aussi bien les annonces et les décisions prises sur les enjeux de mixité et d’égalité femmes-hommes que des témoignages. Car notre rôle, dans cette crise, est de continuer à informer et à partager toutes ces informations qui correspondent à nos engagements, au sein du Groupe et avec les autres réseaux d’entreprises.

(1) Enquête Institut Ipsos en partenariat avec la Chaire pour l’entrepreneuriat des femmes de Sciences Po, mai 2020

Depuis son lancement, le 4 mars dernier, Alter Egales contribue au réseau 2GAP . Pouvez-vous nous en dire plus sur ce nouveau collectif ?

Près de 40 réseaux professionnels féminins et mixtes des secteurs public et privé se sont constitués, pour la première fois, en un collectif nommé 2GAP : Gender and Gouvernance Action Platform. Grâce à la force de frappe de cette union novatrice, 2GAP souhaite donner un coup d’accélérateur à la reconnaissance des compétences, à égalité entre les femmes et les hommes, et à la participation effective des femmes dans la résolution des défis politique, économique, social et écologique.
Au regard de la crise que nous traversons, ce nouveau collectif a un rôle important à jouer. C’est aussi l’opportunité de participer davantage aux décisions des instances publiques et privées dans la construction de la société de demain et d’un monde plus juste et plus durable. Notre ambition est que les femmes et les hommes soient parties prenantes, de façon égalitaire et équilibrée, à ce projet national qui s’ouvre déjà vers un projet européen et mondial.

Le confinement est désormais terminé, une nouvelle étape s’enclenche. Quelles opportunités pour Alter Egales ?

Cette crise sans précédent marque un temps de réflexion. Si elle exacerbe des situations latentes, elle est surtout propice à des changements d’usage et de comportements. Elle offre un cadre nouveau, source de créativité. A l’instar de notre Groupe, Alter Egales a réagi proactivement à cette opportunité. Le réseau a opté pour des modes de travail différents, en expérimentant réunions et échanges réguliers en format digital.
Ces adaptations et évolutions enclenchées rapidement ont permis d’insuffler un partage, de conserver une interaction directe avec nos membres ainsi qu’une cohésion entre les collaborateurs de l’Etablissement public et des filiales, sur tous les territoires. Car au sein d’Alter Egales, comme je vous l’avais annoncé dans mon édito du mois de mai, confinement rime avec inventivité !
Parmi les idées qui ont fleuri, je cite le projet d’infographie qui présente notre réseau. Elle sera publiée très prochainement. De plus, dans quelques jours, le jeu concours « Les meilleures bulles de la mixité » sera proposé à l’ensemble des collaborateurs du Groupe.
D’autre part, les incub’actions continuent leurs progressions. Elles apportent des réflexions riches d’enseignements et des actions concrètes. L’e-learning sur « Agir contre le sexisme ordinaire » se poursuit. Bien que l’incub’action « Digital & Mixité » se clôture, de nouvelles interviews de femmes rôles modèles dans le numérique seront publiées. Nous avons également débuté une incub’action « Cartographie du mentorat ». Sur ce sujet, je saisis l’opportunité pour vous annoncer l’aboutissement de la saison 6 du programme de mentorat FIDES, qui fort de son succès, donnera naissance en septembre 2020 à la saison 7 !
Alter Egales opère une reprise dynamique avec aussi de nouveaux temps forts, désormais organisés à distance. L’actualité est vive avec l’organisation d’ateliers sur « Merci pour le feedback », « Renforcement mental » et une conférence avec le philosophe Charles Pépin sur la thématique « Réussir nos échecs, vivre l’incertitude ».
Autant de propositions de respiration et d’échange, qui sont là pour offrir aux membres d’Alter Egales qui le souhaitent des clés et des outils essentiels pour aborder la reprise sous le signe de l’altérité.

Au sein du Groupe et au cœur de notre société la force du collectif a été reconnu. Comment Alter Egales peut contribuer à son épanouissement ?

Pour vous répondre, je m’en remets naturellement aux valeurs cœur d’Alter Egales : Altérité, Egalité, Solidarité. Ces valeurs sont de réels repères pour notre réseau et ses membres.
Même si l’attention immédiate est portée sur la reprise et la relance économique de notre pays, il n’en demeure pas moins que notre réseau entend réfléchir sur les transformations qui vont s’opérer après le confinement. Je pense notamment aux modes de collaboration, à l’utilisation du digital, qui changent nos modes de relation. Pour cela deux mots d’ordre pour aborder cette nouvelle ère : enthousiasme et solidarité !
Je suis convaincue que l’atout d’Alter Egales c’est d’être un maillon pour créer du lien et donner du sens. Aussi, j’appelle tous ceux qui partagent nos valeurs et qui souhaitent promouvoir dans la bienveillance et l’entraide notre ambition collective, à rejoindre Alter Egales. Venez prendre part à cet élan et engagez-vous !

© Alter Egales – Caisse des Dépôts 2020