Alter Egales
Le réseau mixité
du groupe Caisse des Dépôts

Digital & Mixité – A la croisée des compétences

Digital et Mixité – A la croisée des compétences

Curieux du digital ? Venez découvrir cette expérience de partage et de solidarité entre trois collaborateurs du groupe Caisse des dépôts. Pour acquérir et renforcer leurs compétences dans le domaine du digital, Julien Rodiet, Catherine Pradère et Katiba Guemache se donnent rendez-vous quotidiennement pour un cours en webdesign HTML. Leurs témoignages sincères et engagés inspirent et susciteront peut-être de belles reconversions !

Julien, qui es-tu ? Que fais-tu ? Dis-nous tout ?


Bonjour Alter Egales ! Moi c’est Julien. Je suis UI – Designer, au sein de l’équipe digitale de la Direction de la communication, depuis un an. UI ? User interface
Avant cela, je travaillais dans le secteur privé, auprès d’entreprises et d’agences. Très tôt, je suis tombé dans le digital, au cours d’une première alternance. Ma passion alors était les images de synthèse. Depuis, je me concentre surtout sur le webdesign. Je suis autodidacte. J’ai appris grâce aux conseils de mes amis spécialisés dans ce domaine. Le design dans le digital me motive et pour lequel je cultive une permanente soif de connaissances.

Pour toi, digital rime avec ?


Futal, cassedale, Portugal et poile aux amygdales. Mais moins avec Michel et beaucoup avec mon travail ! Plus sérieusement, le digital offre de multiples opportunités et innovations. Nous sommes tous digitalisés au sein d’une grande bulle numérique, surtout depuis le début de cette année ! #télétravail.

Depuis quelques semaines, tu offres tes compétences et ton expertise en « coding », à deux collaboratrices, l’une de ton équipe et l’autre exerçant auprès d’Alter Egales. Je suis curieuse, en quoi consiste vos cours via écrans interposés ?


C’est assez simple. Il s’agit de reproduire un email, en langage HTML (Hyper Text Markup Langage) et CSS (Cascading Style Sheets). Et ce, depuis une image en intégrant les contraintes du web, notamment celles liées au « responsive » et des outils d’envoi. Du pur coding !
Initialement, cette idée est née d’un besoin de Katiba, pour les activités de communication d’Alter Egales. Dès le lendemain, nous mettions en place, chaque jour, à 13h30, un cours de 30 minutes, sur notre pause déjeuner. Une pause de partage digital ! Et j’ose avouer que même si je maîtrise mon sujet, j’apprends beaucoup durant ces cours, notamment en termes de pédagogie.

Qu’est-ce qui te motive à transmettre tes connaissances ?


Tout au long de ma carrière, la notion de partage de compétences et d’observation des méthodes de travail de mes collègues m’a beaucoup apportée. Et partager quelques connaissances m’a toujours séduit. Ainsi, naturellement, je souhaitais partager mon savoir afin que d’autres collègues puissent réaliser des projets à la hauteur de leurs ambitions. Et surtout avec plus d’autonomie ! D’ailleurs j’avais déjà tenté l’aventure il y a quelques années. J’avais formé l’un de mes collègues au logiciel Flash. Celui-ci était utilisé pour la création d’animations interactives complexes sur le web avec beaucoup de facilité.

Catherine, Katiba, pourquoi vous lancer dans cet apprentissage ? Contentes de votre professeur #volontaire #digital ?


Katiba : Durant le projet Odysséa, j’ai travaillé avec Julien sur la campagne d’emailing. J’ai donc pu constater qu’il maîtrise parfaitement la programmation HTML. Un professeur de coding idéal ! Très rapidement il a donné son Go pour m’initier à cet univers, en particulier à l’intégration HTML des maquettes. De plus, le code est présent dans tous les métiers du digital. Il est donc primordial de maîtriser cette technique, notamment pour améliorer la collaboration avec des développeurs sur tous projets.
Par ailleurs, je pense que rien ne vaut le plaisir de créer, de coder sa propre maquette de A à Z. Cette nouvelle compétence me permet d’exploiter toute ma créativité et de voir naitre concrètement mes idées sans obstacle. Coder permet aussi de mieux orienter le design graphique souhaité. En effet, j’ai déjà réalisé des maquettes en utilisant plusieurs outils graphiques et éditeurs de mails (Adobe XD, MailChimp, Sendinbleu). Mon constat est qu’il y a toujours un écart entre l’idée initiale et le rendu final. Avec cette nouvelle compétence je pourrai donc y remédier !
Ce cours quasi quotidien est un moment de partage, durant lequel Julien tu donnes le meilleur de toi avec des mises en situation via des exercices pratiques.
Catherine : Un grand merci à toi Julien pour ces cours.
Je suis convaincue que le digital est à la portée de tous. C’est un domaine très logique. L’important est de faire preuve de motivation, afin d’être à la pointe des avancées et des nouvelles technicités. En effet, il y a quelques années, j’avais suivi une formation au code HTML. J’ai eu la chance de bénéficier des cours de l’Ecole multimédia, grâce à la Caisse des Dépôts. Une alternance d’une semaine au sein de cette école - qui propose différentes formations en formation initiale ou continue - et d’une semaine auprès de la CDC. Forte de ces compétences, j’ai eu l’opportunité de participer au déploiement et à la gestion des premiers intranets de la CDC, nommés « Planet ». L’ancêtre de Next !
Grâce aux cours de Julien qui sont très carrés, je me repère beaucoup mieux dans le code actuel et le pratique, à nouveau, au quotidien, avec enthousiasme.
Julien : Que de compliments ! J’ai l’impression que ces cours sont quand même avec un border radius de 20 pixels ! #humourdegeek

Katiba, un clin d’œil à ces femmes qui souhaitent s’orienter dans le digital ?


A mon sens, c’est le moment de se lancer dans le digital. Les stéréotypes restent très présents dans l’univers du digital. Néanmoins, je pense que grâce à un investissement de tous et une formation dès le plus jeune âge à ce domaine, la mixité n’y sera bientôt plus une problématique en soi. Je citerai à ce sujet Robert Kiyosaki, entrepreneur américain spécialisé dans le développement personnel :

« Dans un monde en plein changement rapide, les seuls qui courent un grand risque sont ceux qui ne prennent aucun risque. »


A tous, quel a été votre rôle modèle ? Et qui vous a inspiré à travailler dans le digital ?


Julien : En premier mes parents, certains professeurs, mais surtout des compagnons passionnés par le design et l’envie de s’épanouir dans leur travail ! Une inspiration mixte ! Par ordre de rencontre : Eric Mitaine, Laurent Larapidie, Poicpoic, Laurent Lamens, Nathalie Séguier, Elia Chantale, Nathalie Galet et Emmanuel Picard et surtout le directeur de cet école improvisée : Damien Fortin !
Katiba : Melanie Perkins qui est la co-fondatrice de Canva, un outil de conception graphique et d’édition en ligne. Pourquoi ? Car je trouve que son produit a enfin démocratisé le design.

Votre souhait pour le monde du digital de demain ?

Julien : Plus d’innovation, de créativité et de simplicité !
Katiba : Un monde du digital mixite où la femme pourra dépasser les stéréotypes et prendre le lead.
Catherine : Encore plus d’innovations et que le digital nous permette de communiquer encore plus entre nous… sans nous couper du contact humain !

© Alter Egales – Caisse des Dépôts 2020