Alter Egales
Le réseau mixité
du groupe Caisse des Dépôts

Egalité Femmes-Hommes - Index de l’égalité : les lignes bougent, mais des progrès reste à faire

Créé par la loi Avenir Professionnel de septembre 2018, l’index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes a été conçu pour mettre fin aux inégalités de salaires et carrières entre les femmes et les hommes dans le monde du travail.

Malgré le principe « à travail égal, salaire égal » qui était inscrit dans la loi depuis 46 ans, la rémunération des femmes reste en moyenne inférieure de 9% à celle des hommes, et 25% d’écart de rémunération dans une carrière.

L’Index doit être calculé et publié chaque année par toutes les entreprises d’au moins 50 salariés.
Il couvre 9 millions de salariés, dont plus de 4 millions de femmes.

Il est constitué de 5 indicateurs qui donnent une note sur 100 :
• L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes
• L’écart d’augmentation entre les femmes et les hommes
• L’écart de promotion entre les femmes et les hommes
• Le respect de l’obligation d’augmenter chaque femme revenant de congé de maternité
• La part des femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations.

L’obligation de publication de la note de l’index égalité femmes-hommes concerne les entreprises d’au moins 1000 salariés depuis le 1er mars 2019. Elle s’applique à celles d’au moins 250 salariés depuis le 1er septembre 2019, et à celles d’au moins 50 salariés depuis 1er mars 2020.

Avec l’index Ega Pro, on passe d’une obligation de moyens à une obligation de résultats, grâce à 4 leviers :
• La prise de conscience des inégalités entre femmes et hommes
• La transparence des résultats et son impact réputationnel, qui oblige les entreprises à bouger (par exemple négocier une enveloppe de rattrapage salarial)
• L’identification des problèmes et donc des leviers d’action, qui ne sont pas les mêmes dans chaque entreprise
• La sanction financière en cas de non publication de l’index ou d’une note inférieure à 75.

Résultats 2020

Les entreprises, grandes ou petites, se sont emparées de l’index puisque 2/3 des 40 000 entreprises en France ont déjà publié leur index en 2020
• 81 % des entreprises de 1000+
• 71 % des entreprises de 250 à – de 1000
• 49% des entreprises de 50 à 250

L’index a déjà produit en un an des améliorations concrètes pour les femmes dans les entreprises. Par exemple : en 2019, une entreprise sur trois n’augmentait pas toutes les femmes après un congé de maternité. Il n’y en a plus qu’une sur dix en 2019.

L’index montre aussi qu’il y a encore des progrès à faire notamment sur le plafond de verre : dans une 1 grande entreprise sur 2, dans les 10 plus hautes rémunérations il y a au moins...9 hommes.

L’Index de chacune des entreprises de plus de 1 000 salariés accessible depuis le site du ministère du travail https://travail-emploi.gouv.fr/ ou le site dédié : https://index-egapro.travail.gouv.fr/

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, dresse un premier bilan dans une interview donnée au journal Le Parisien hier.

© Alter Egales – Caisse des Dépôts 2020