Alter Egales

Mixité et risques  : découvrez les résultats de l’étude  !

8ème étude GEF

Le réseau Alter Egales s’est associé à l’étude conduite par son partenaire Grandes Ecoles au Féminin.

L’étude menée auprès de 2 183 diplômés, dont 55 % de femmes, porte sur l’impact de la mixité en entreprise dans des situations de prise de risque.
Soutenue par Alter Egales, Engie, GTT et Tikehau Capital, l’étude conclue que le genre intervient peu lorsqu’il s’agit de prendre un risque.

Au total, 83 % des personnes sondées placent la personnalité au premier rang des moteurs de la prise de risque, suivie par l’ éducation et l’ expérience .

Découvrir tous les résultats de l’étude -> ICI

Lire le communiqué de presse

Consulter l’article des Echos 06/01/22
 

La prise de risque

Pour prendre des risques au sein d’une organisation, la mixité femmes/hommes est considérée comme une plus-value pour les trois quarts des répondants.
73 % des répondants considèrent que la mixité a un impact positif sur la prise de risque car elle apporte collégialité (67 %) et créativité (51 %).
Près de la moitié des répondants estiment que la mixité femmes/hommes doit être encouragée pour des raisons avant tout de performance économique et stratégique.

Cependant on observe que, pour 28 % des répondants, la mixité doit être promue avant tout pour des raisons morales et éthiques, cette part atteignant 43 % chez les moins de 35 ans.

De plus, il ressort des entretiens qualitatifs que la mixité doit s’entendre plus largement que la parité. C’est bien la variété de parcours et d’expérience individuelle qui forge une plus grande capacité à faire face à un risque ou à prendre un risque.

Confiance en soi

Pour les répondants, la confiance en soi apparaît comme un élément clé de la prise de risque. Et sur ce point-là on retrouve une question de genre puisque 70 % des femmes assimilent cette qualité aux hommes ; contre 43 % uniquement des hommes. On retrouve là une persistance des stéréotypes sur le sujet, notamment chez les femmes.

Bien que le genre n’ait pas de lien direct avec la prise de risque, l’étude a témoigné qu’une équipe mixte favorise les expressions, crée un climat de confiance, d’innovation et donc de prise de risque.

 

Parmi les recommandations apportées par Grandes Ecoles au Féminin, figure celui du management basé sur la confiance et le droit à l’erreur. Un management bienveillant qui encouragerait ainsi la prise de risque.

© Alter Egales – Caisse des Dépôts 2022