Alter Egales
Le réseau mixité
du groupe Caisse des Dépôts

Une sportive du Groupe sur le podium Odyssea

« Tout le monde peut y arriver, il faut juste aimer courir »

Aurélie Bouquet est montée sur la quatrième marche du podium féminin 10km, devant près de 6 000 autres participantes lors de l’édition 2017 d’Odyssea ! Un exploit que cette collaboratrice de CNP Assurances, membre d’Alter Egales, doit à une grande pratique du sport, sa passion.

Bonjour Aurélie, pouvez-vous nous parlez de votre activité à CNP Assurances ?
D’abord chez Ecureuil Vie, racheté par la CNP en 2008, je travaille dans le domaine de l’assurance depuis 2006. En 2012, une mobilité interne m’a permise d’intégrer le service ingénierie patrimonial de la CNP dans lequel je travaille encore aujourd’hui (CNP Patrimoine). CNP Patrimoine créé il y a 4 ans maintenant, développe de nouveaux partenariats avec plusieurs banques privées. L’équipe dont je fais partie apporte son soutien à la démarche commerciale, en participant aux réponses des appels d’offres et en faisant de l’assistance juridique et patrimoniale.

En dehors de votre activité professionnelle, faites-vous beaucoup de sport ?
Oui, ça a toujours été le cas. J’ai bientôt 39 ans et j’ai commencé le sport à l’âge de 4 ans. Quand j’étais jeune je faisais de la GRS à haut niveau, j’ai été vice-championne de France et j’ai commencé à courir il y a 20 ans. C’est un loisir qui m’occupe intensément car je m’entraine beaucoup et depuis 7 ans j’ai eu envie de faire de la compétition avec des objectifs qui se sont succédés, multipliés… Quand les résultats sont au rendez-vous on a envie de progresser encore plus, ça devient une spirale. L’athlétisme est devenu une passion entièrement intégrée dans mon quotidien puisque je m’entraine tous les jours.

Vous faites de nombreuses courses, Odyssea avait quelque chose de particulier ?
La cause que soutient la course Odyssea m’a interpellée. J’avais déjà entendu parler par des proches de cette course dont les recettes, apportent un soutien financier à la recherche contre le cancer du sein. Ils m’ont encouragée à participer car ils connaissaient mon parcours sportif. La CNP organisait cette édition, j’ai pu avoir plus d’informations et me suis engagée. La date de cette course tombait à pic avec ma préparation pour le marathon. J’ai donc pu intégrer cette course dans le cadre de ma préparation.

Cette course vous a aussi servi d’étape de préparation pour réaliser un marathon ?

Exactement ! Souvent on prépare le marathon en participant à un 10km, quelques semaines après il faut faire un semi-marathon… C’est vrai que comme première étape c’était parfait, ça tombait en plus parfaitement bien fin septembre. J’ai été contente de mon rythme pendant la course Odyssea bien que quelques mois avant j’ai battu record personnel en réalisant la distance avec une bonne minute de moins (mon record est de 39 minutes). Je suis ressortie quand même satisfaite de ma performance Odyssea en bouclant la distance en 40 minutes et quelques secondes.

C’était votre première participation à la course Odyssea ?
Oui, jusque-là je n’étais pas arrivée à participer car les dates ne correspondaient pas à mon planning de compétition ! Là c’était fin septembre, j’ai pu participer et ça tombait très bien dans le programme que je m’étais fixé.

Comment vous préparez vous, vous courrez plusieurs fois par semaines ?
Je m’entraine toute l’année entre 6 fois à 7 fois par semaine. En préparation marathon je monte à 8 séances par semaine. Pour préparer mon marathon j’allais courir tous les jours, et matin et soir le mardi. Je faisais des séances très longue et très spécifique. Je réalisai entre 100km /120km par semaine. J’avais un objectif au mois de novembre 2017 qui était de terminer mon marathon avec une performance au niveau national et j’ai réussi. C’était vraiment un de mes objectifs de vie. Il fallait faire moins de 3h04 et j’ai fait 3h03, exactement le chrono que je voulais faire à la minute près. Pour avoir ce niveau-là je suis coachée en club par un entraineur national de l’équipe de France.

Vous auriez des conseils pour les personnes qui voudraient se mettre à la course ?
Je coache pas mal de personnes dans mon entourage et ça m’arrive aussi de faire des plans d’entrainement à des collègues qui veulent commencer la course à pied !

Surtout commencer prudemment, c’est-à-dire par des footings très lents. Il vaut mieux faire 2 à 3 petits entrainements de 30 min par semaine que 1 seul entrainement le dimanche qui va durer 1h30. Une fois qu’on est à l’aise sur des petits footings ce qui est intéressant c’est de faire ce qu’on appelle « fractionner » : alterner des phases où on va vite et des phases où on va lentement. Une minute vite, une minute lente, à répéter 5 ou 6 fois par exemple. Ce qui compte c’est la régularité.

Je conseillerai de commencer par deux petits footings par semaine, puis trois, et essayer de rester à trois un certain temps, puis de fractionner ou de multiplier les entrainements. Ne pas hésiter à alterner marche et course à pied également. Souvent les premiers entrainements sont difficiles mais après ça vient assez vite. Au bout de quelques semaines c’est beaucoup plus facile, avec de l’entrainement tout le monde peut y arriver. Il faut juste aimer courir, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Que dire aux gens pour les encourager à participer à Odyssea ? Un retour d’expérience ?
Il y avait vraiment une très bonne ambiance, très chaleureuse. Nous étions je ne sais pas combien sur l’hippodrome, mon amie est venue aussi et nous avons tous joué le jeu, tous en t-shirt rose. C’est hyper convivial. Il n’y a pas de délai en temps, on peut y aller à son rythme, les novices seront à l’aise. Et vu l’ambiance personne ne sera déçu ! J’ai vraiment trouvé ça super.

Merci Aurélie, l’équipe d’Alter Egales espère vous revoir cette année et vous souhaite la première marche du podium !

Aurélie Bouquet sur le podium Odyssea 2017
Aurélie Bouquet sur le podium Odyssea 2017
Aurélie Bouquet, à gauche, parmis les coureuses les plus rapides d’Odyssea 2017 !

© Alter Egales – Caisse des Dépôts 2019